Deux électeurs de l’UMP sur trois pour une alliance avec le FN

D’après un sondage Ipsos/Logica Business Consulting*, ils sont 66% à se prononcer pour un accord de désistement mutuel entre l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et le Front National pour battre un candidat de gauche.
66% des électeurs UMP sont favorables à cette option alors que seulement 34% y sont opposés, selon ce sondage effectué pour France Télévisions, Radio France, Le Monde et Le Point. Les chiffres sont respectivement de 64% et 34% pour les électeurs du FN. Avant de répondre à cette question, les sondés s’étaient vus préciser qu’ « il s’agirait pour celui des deux candidats (droite et FN, ndlr) ayant fait le moins bon score de se retirer pour soutenir l’autre et faire barrage à la gauche ».

Une majorité de français contre un tel scénario

Contrairement aux sympathisants  UMP et FN, pour une large majorité, les français sont contre ces accords de désistement droite-FN.  61% des gens sondés – toutes couleurs politiques confondues – y sont opposées tandis que 39% y sont favorables. Les électeurs de gauche y sont hostiles à une écrasante majorité (86%).

Lors de l’annonce des résultats, Jean-François Copé avait déclaré « qu’il n’y aurait aucune alliance avec le Front national ». Mais de nombreuses personalités politiques de l’UMP ne sont pas du même avis, notamment certains élus locaux se trouvant en position de ballotage et pour une alliance avec le FN serait la bienvenue.

Ce contenu a été publié dans Sondages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>